BLUE EXPRESS


Il était grand temps, presque un an pile après mon interview du 13 octobre 2013… je reprends avec une immense joie ma plume et mon micro pour vous faire découvrir un jeune groupe de la scène rock bordelaise actuelle.

BLUE EXPRESS

10484967_899955553365593_5072546597016281803_n

De gauche à droite : Bastien ( basse), Robin (guitare, chant), Killian ( guitare ) et François ( batterie)

Nous sommes le samedi 25 octobre, je me rends chez le chanteur guitariste du groupe, nous sommes malades tous les deux, entre les mouchoirs, l’Acerola, et le bruit d’une perceuse en fond, ROBIN RAUNER qui s’exprime au nom de son groupe BLUE EXPRESS a bien voulu répondre à mes questions.

Bonjour Robin comment vas tu ?

Ça va et toi ?

Plutôt bien.. Alors les autres membres de ton groupe BLUE EXPRESS à savoir François , Bastien et Killian ne vivent pas sur Bordeaux mais sur Saint Jean de Luz et Pau. Comment s’organise la gestion du groupe? Les vois tu  régulièrement?

On a un espèce de planning , on met les dispos de chacun et en général ça tourne autour des weekends vu que notre bassiste Bastien  à 16 ans, mais c’est vrai que c’est un peu le bordel !

Qui compose ? Qui écrit les textes?

Un peu tout le monde,  on fait tous un peu tout et chacun ramène sa touche.

Donc ça dépend il  y a certain textes qui sont à la base une idée d’un de nous trois , après on  la joue et si ça plait aux autre chacun  rajoute sa touche et sa partie.

Le groupe a deux ans. tu n’échappera pas à la fameuse question  » Comment vous êtes vous rencontrés? »

Alors moi j’ai rencontré François par une annonce sur internet , et on a fait un tremplin ensemble, avant la création de Blue express puis lui avait un copain qui avait  un studio qui était bassiste, et donc  comme on écoutait pas mal de groupes communs ( Black Keys, Arctic Monkeys), on s’est dit qu’on aimerait bien monter un projet ensemble  vu qu’aucun de nous n’avait jamais  joué ce style .

On a monté ça  et on a sorti deux chansons, puis ensuite on a splitté, avec surtout le bassiste qu’on a un peu viré ..  mais on est resté très bon potes ( Toujours les  bassistes , ils ont pas de chance quand même ..).  

Puis  après François  connaissait Kyllian avec qui il avait déja eu un groupe avant  et moi j’ai ramené mon cousin Bastien qui était guitariste pour la basse, et ça a bien fonctionné du coup on est resté comme ça !

560166_10204378138190235_768076796672304630_n

BLUE EXPRESS , d’où vient ce nom ?  J’ai vu que c’était le nom d’une compagnie aérienne,  est ce que vous  voulez nous emmener quelque part ? 

BLUE EXPRESS  car on est  tous éjaculateurs précoces et on a le sperme bleu !

Non en fait ça vient de nul part , mais d’un générateur d’un nom de groupe sur internet !

Parlons des influences du groupe, on peut citer THE KOOKS pour ta voix , et pas mal bien sur d’influences Anglo-saxonnes pour la rythmique (TWO DOOR CINEMA CLUB ). On peut parler de pop rock, Indie pop ? 

Oui  indie pop !

Sinon c’est pas tout a fait le même style entre les morceaux  sur internet et les live en fait. On a des morceaux par exemple qu’on enregistrera pas qui resteront des morceaux live  qui bougent un peu plus .

Après ce qu’on sort ça reste de l’Indie pop un peu plus rythmé et moins bourrin.

Sinon au niveau du groupe, le style a évolué vu qu’au début c’était vraiment pop british mais   maintenant c’est plus indie.

On peut mélanger l’univers du rock anglais avec des groupes comme Arctic Monkeys  ou les Kooks avec des groupe d’Indie  comme FOALS  et TOO DOOR CINEMA CLUB

Justement en réecoutant vos premiers morceaux ,  ils étaient beaucoup plus calmes,posés, ça change du Lakeshore ( vidéo juste au dessus) qui est un peu plus percutant et qui reste dans la tête.

Donc suite  à ce que tu m’a dis précédemment, pour toi , il n’y a pas d’évolutions dans les sonorités, c’est complémentaire.

Oui tout à fait , nous ce qu’on aime bien dans le style Indie c’est qu’en concert c’est super agréable à jouer,  vu que ce sont des morceaux plus axés sur des rythmes plus entraînants, c’est plus facile  de faire bouger les gens.

Parlons de la thématique des textes, on peut pas dire que ce soit des textes engagés puisque qu’on y parle presque uniquement d’amour.

Oui les paroles sont gentilles, après ce qu’on fait nous c’est qu’on privilégie plus  le son et la mélodie de la voix que les paroles en soit.

 Vous êtes jeunes, de 16  à 20 ans,  vous faites donc des études ?

Trois sur 4 . Il y en a un qui passe son bac et qui a arrêté car il veut se consacrer à la musique, il est en CDI et il vend des sushis , c’est notre batteur .

En gros le deal c’est qu’on a un an pour faire évoluer le groupe , si le projet bouge pas il part a Londres faire une école de batterie et moi en ERASMUS.

Comment vous vous organisez pour les répets ?Avez vus un local ?

On fait les répets souvent chez notre batteur, question de logistique… mais là maintenant qu’on est en accompagnement artistique avec l’ATABAL une salle de concert  de Biarritz ( même principe que la pépinière du  KRAKATOA), on a du coup des répéts avec la personne qui s’occupe de nous avec des bonnes conditions et c’est gratuit. On peut y travailler nos sons  , les lumières , les jeux de scenes et on va faire les premières parties des groupes qui passent la bas. L’équipe nous aide aussi au niveau du dossier de presse , de nos droits, c’est un peu notre « manager ».

10391443_912830985411383_3145515985173868960_n

Où enregistrez vous vos morceaux?

Le dernier morceau du clip qui sort  cette semaine, on l’a enregistré avec  un ami TITI , et  on va enregistrer l’EP avec notre ancien premier bassiste à côté de Bordeaux à Sauveterre de Guyenne  dans un local tranquille à la campagne pendant 4 à 5 jours.

Quel est votre concert le plus marquant  depuis la création du groupe?

En terme de qualité , c’était à NAY  en juin dernier parce que  c’était pas la plus grosse scène qu’on ait fait mais c’est là où on s’est le plus éclatés, y’avait 400 personnes  et on jouait à domicile.

Sinon en terme de salle c’etait à la Rock School Barbey au tremplin EMERGENZA, on a joué 20 min  mais c’est super  sympa de jouer dans une salle comme ça.

Le dernier concert que vous avez fait , c’etait où  et quand ?

C’était  à  Sauveterre de Guyenne à côté de bordeaux, à la Fête de la musique.

En fait c’était un manager d’un groupe du tremplin justement  qui nous a contacté pour jouer.

Après on avait une date à Toulouse qui devait se faire l’été dernier mais qui se fera finalement l’été  prochain finalement , ce sera notre plus grande scène ils attendent 4000 personnes il y aura Sangria gratuite , Le catcheur la pute et le dealer  etc…  ça va être un gros truc.

12268_10203962492359349_2087591407245393945_n

Une salle où vous aimerait jouer?

Le bikini à Toulouse, c’est une salle qui nous fait envie et c’est pas impossible non plus …

En gros des qu’on sort l’EP on va avoir un tourneur par le biais de la salle à Biarritz, et qui va démarcher les salles et les festivals pour nous et un de notre objectif serait de monter à Paris car c’est encore la bas que tout se passe.

Donc l’EP est en projet , avec une collecte KIISS BANK BANK ( ICI !!!!! ).

Parle nous de cette collecte .

Ouai en gros la musique ça coûte des sous ! Et donc le principe de ce site n’est pas mal  mais bon après en gros c’est plus un site qui va tourner au sein des familles, nos copains ont pas forcément les moyens de mettre de la thune sur nous …

De toute façon l’EP , quoiqu’il arrive, sera enregistré la semaine prochaine même si la jauge n’est pas remplie au bout de 30 jours, on le financera quansd même  c’est plutôt un coup de pouce .

Notamment lors de notre prochains concerts, on va encore plus travailler les lumières, se mettre un peu  à la vidéo , des projections sur nous…

(petit bruit de perceuse en fond qui berce l’interview … )

Misez vous sur Facebook , Soundcloud ou Youtube, ou plutôt  sur les tremplins , les lives pour vous faire connaitre ?

J’ai lu un article y a pas longtemps sur ça, dans les années 70  tu te faisais connaitre par le live , à partir de 2008 tu te faisais connaitre par internet et maintenant on retourne au live.

Les deux sont complémentaires en fait, tout est histoire de réseau. Après en termes   de répercutions pour nous les réseaux sociaux sont quand même plus efficaces.

Ton morceau fétiche hors composition ?

Moi personnellement c’est TWO STEP TWICE  de FOALS.

Car c’est un morceau qui sort un peu de l’ordinaire, il n’y a pas de couplets ni de refrains , le morceau allant crescendo et moi ce que j’adore c’est que c’est vachement rythmé et en live ça envoie.

Dernier CD acheté ou téléchargé ?

FOUR de BLOC PARTY

FENDER ou GIBSON ?

Fender sans hésiter!

10417010_914985208529294_1393071469780237625_n

Est ce que tu connais bien la scène rock bordaise ? Es tu en contact avec d’autres groupes de Bordeaux avec qui tu partagerait des scènes régulièrement ?

Quand je suis arrivée à Bordeaux l’an dernier,  je ne connaissais aucun groupeet du coup  le tremplin EMERGENZA nous en a fait connaitre pas mal. Il y a  un groupe qu’on a vraiment beaucoup aimé et avec qui on a bien accroché  c’était STILL AWAKE ( (leur page FB ) dans la lignée d’Arctic Monkeys, ils ont à peu près notre âge et sont super gentils.

Les projets du groupe ?

L’EP , et on joue à la MAC du Crous en février pour un festival étudiant, l’été prochain à Toulouse, une programmation à l’ATABAL à Biarritz courant janvier.

Le mot de la fin ?  La chatte du bluc . Allez les bleus.

MERCI ROBIN !

Voici la surprise du jour, le clip inédit sorti il y a peine 30 min avant la publication de cette interview ! 

PAGE FB DU GROUPE

 

 

Clara. 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s