VIRGINIA KLEMM


Samedi 22 janvier  2011, 17h20, Pub Charles Dickens, pas plus de 4 degrés dehors, un café pour moi , une bière pour le chanteur du jeune groupe bordelais  Virginia Klemm.

www.myspace.com/virginiaklemm

Une interview  » à la bonne franquette » quelques jours avant la sixième édition du festival musical »ROCK EN VILLE » du 27 au 29 janvier 2011 auquel Virginia Klemm participe en jouant le 28 janvier !

Bonjour Virginia Klemm !

En tombant sur le myspace, pour préparer cette interview, j’ai eu l’impression que j’allais interviewer Lou Reed.L’univers est posé, avec un timbre de voix très reconnaissable, on prolonge l’écoute et on se laisse emporter..

Mais où veux tu nous emmener?

Effectivement Lou Reed , fait partie des influences  du groupe. A la base, je compose  avec le guitariste du groupe (John),  on s’était donné un an de travail ensemble pour composer tous les titres, sans cahier des charges particulier,donc sans se dire  » ça va ressembler à Lou Reed ». Naturellement, on est plutôt allés dans ce style là. Ensuite j’ai fais le parti pris de prendre une voix assez grave, je pourrai éventuellement aller dans d’autres tessitures, mais c’est  avant tout un choix artistique, d’abord la voix grave, si le timbre ressemble à Lou Reed c’est un peu un hasard .

John le guitariste, fait les choeurs et lui a une voix très aigue et donc le contraste me semblait être interessant d’être mis en avant.

Parlons du nom du groupe ! Pourquoi cette référence à l’épouse d’Edgar Poe?

J’ai eu envie, notammentquand je me suis mis à écrire les textes, de proposer un univers un peu fantastique, fantasmagorique et c’est venu naturellement.

J’ai eu envie de me plonger dans la biographie d’Edgar Allan Poe, histoire de prendre un peu d’inspiration. J’aime bien ses livres et je voulais faire quelque chose qui ressemblait à du rockn roll  un peu années 70, tout en restant  assez moderne quand même,  avec une influence poétique et fantastique comme pouvait le faire Edgar Allan Poe.  J’ai trouvé que cela faisait à la fois une univers musical et un univers au niveau des textes.

Ensuite, c’est en parcourant la biographie d’Edgar Allan Poe que je suis tombé sur le nom de son épouse que je ne connaissais pas, et j’ai flashé en me disant que ça ferait un super nom de groupe !

Ce penchant pour la littérature se décèle t-il aussi dans l’écriture de tes textes?

Je lis beaucoup ! Les thèmes de nos morceaux sont poétiques et comme beaucoup de chansons vont parler de la condition humaine, de l’amour,  de notre place dans la vie. Ce que je voulais confronter c’est un univers très urbain, si on fait référence à Lou Reed , au Velvet Underground  et à la fois c’est tout l’univers fantastique.

Transposer notre vie quotidienne et  le faire comme si c’était un cauchemar, un rêve ou de manière un peu surnaturelle .

Comment vous êtes vous rencontrés avec John le guitariste?

ll a participé au dernier  moment de la vie de mon ancien projet qui s’appelait « Lips ». Et dans la foulée, je lui ai proposé de travailler avec moi, juste pour voir ce que ça donnait, pour 3 ou 4 morceaux, voir si l’alchimie prennait.

Puis on est parti sur ce projet commun. On a pris notre temps, étape par étape, on a pas cherché de musiciens additionnels, on a bossé un an quasiment. C’est vraiment un duo car on compose tout à deux !

Des concerts prévus en vue de cet EP qui va bientôt sortir ?

Encore une fois , nous prenons notre temps pour ce projet qui nous tient vraiment à coeur, ne pas se précipiter ni pour sortir l’EP, ni pour sortir l’album.Voir quels partenaires nous pouvons avoir autour de nous.

Sinon nous jouons pour Rock en Ville, le 28 février au Bar Tabac St michel, on jouera dans un endroit  complétement hallucinant à 3/4 quart d’heures de Bordeaux qui s’appele le Zéphirin à St Martial. Puis début mars , pour 4 jours de tournée, jusqu’en Suisse .

Une dizaine de dates à venir en tout . (cf myspace !!)

Votre dernier concert?

Un concert complètement improbable Au « Quicksilver » de Cap Breton, jeudi soir dernier !Sur une espèce de mezzanine juste au dessus d’un bar au fond de la boutique.

Le dernier concert où tu es allé?

L’anniversaire de Guitarshop à la médoquine  ! Avec  Eiffel, d’autres groupes et malheuresement il y avait aussi Tom Frager. J’ai souffert vraiment…

Mais comme je joue dans un autre groupe (sur le même label Dead Man Palace)  : Arcahuetas, je n’ai pas arrêté entre septembre et décembre, sur la route tous les weekends.

Le dernier CD que tu as téléchargé ou acheté?

On m’a offert le dernier de Jim Jones Revue « Burning your house down » que je trouve moins garage que le précédent.Et aussi  le disque de Timber Timbre, qui commence à avoir de supers bonnes critiques, c’est un canadien qui fait un espèce de blues super travaillé, absolument génial.

Tes projets musicaux?

Finaliser l’album, enregistrement début avril, recherche des partenaires..

Le mot de la fin !

Venez nous voir pour Rock en ville le 28 janvier au Bar tabac, venez faire un tour sur le myspace, la page facebook. et laissez vos commentaires !!

Clara


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s