La mélodie du Vendredi [Episode 19]


La « Mélodie du Vendredi  » de cette semaine est la chanson que je suis en train d’apprendre à la guitare …

Je n’avais que 3 ans quand elle est sortie dans l’album Surfer Rosa en 1988 …

Ecrite par le leader et membre fondateur des PIXIES, cette chanson reste la plus populaire du groupe, du fait aussi qu’elle fut choisie comme le générique de fin du film FIGHT CLUB.

Les Pixies se sont formés en 1986 à Boston pour se séparer 7ans plus tard et  puis se reformer en 2004.

Black Francis  (chant et guitare rythmique),

Joy SANTIAGO (guitare)

Kim Deal (basse et chant)

David Lovering  (batterie).

Sous la plume de Black Francis, les textes sont  surréalistes, souvent sombres ce qui colle parfaitement bien au film de David Fincher.

Pionnier du rock alternatif du début des années 1990,ce groupe fut pour Kurt Cobain une inépuisable source d’inspiration, notamment pour la construction  des morceaux : couplets calmes et refrains survoltés.

Kurt Cobain qui fit cette déclaration en 1994 :

« J’essayais d’écrire la chanson pop ultime. En fait, je dois bien admettre que j’essayais de pomper les Pixies. Lorsque je les ai entendus pour la première fois, je me suis senti tellement en osmose avec leur musique que j’ai regretté de ne pas faire partie du groupe, ou du moins d’un groupe qui jouait leurs chansons. Nous leur avons emprunté leur sens de la dynamique, le truc du couplet joué calmement et du refrain rageur ».

Voici une version live de 2004: ENJOY!

Clara

Publicités

4 réflexions sur “La mélodie du Vendredi [Episode 19]

  1. excellent Surfer Rosa… il faut aussi apprendre à faire les ‘Whou hou’…
    Placebo, grand fan également des Pixies, ont fait aussi une cover de ‘Where is my mind’ sur un album de reprises

    • @ caro : merci ! eh oui ce sont les barrés qui sont super durs à jouer quand on commence …
      @jet set : oui et ils sont pas les seuls … 🙂

  2. J’ai découvert le sens premier de cette chanson que récemment (il y a 2 ou 3 ans) car elle n’a finalement rien de mystérieux ou de délirant ! Quand on sait que cette chanson a été écrite lors d’une plongée en bouteilles en mer des Caraïbes par Frank Black, on a une toute vision de la chose… Ceux qui ont fait de la plongée comprendront l’état psychologique qui y est dépeint !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s