La mélodie du Vendredi [Episode 17]


A la vue de ce cliché un groupe de rock  vous vient tout de suite en tête ..

Bon là on s’attaque à un sacré monument de l’histoire du rock : j’ai nommé THE CLASH .

Formé à Londres, en 1976 avec le regretté Joy Strummer (décédé le 22.12.02), Paul Simmon , Nick Sheppard et Vince White, Pete Howard et Mick Jones.

The Clash. La simple évocation de ce nom dit déjà beaucoup d’une certaine histoire du Rock. Il y a clairement un « avant » le Clash, et un « après ».

London Calling , troisieme album du groupe sort le 14dec 1979 …

30 ans après, ça reste l’ album rock de référence  !

Vendu à près de deux millions d’exemplaires dans le monde, il fut disque de platine aux Etats Unis.

« Ici Londres…  » Non, ce n’est pas un message capté sur ondes courtes pendant la dernière guerre, mais plutôt un manifeste lancé, un jour de décembre 1979 par THE CLASH !

Les paroles de  cette chanson phare de l’album sont empreintes d’inquiétude et de pessismisme. face entre autres problémes mondiaux, à l’accident de la centrale de Three Mile Island en 1979  cité comme une « nuclear error » ..

Un album engagé, avec la plume de Joe Strummer ..

« On était de gauche, mais cela étant dit, on avait aucune solution aux problèmes du monde. On a essayé d’évoluer de manière socialiste, vers un futur où le monde serait un endroit moins difficile à vivre que maintenant. Mais si Karl Marx n’a pas réussi, comment 4 guitaristes de Londres auraient pu réussir ? Tu dois toujours te demander, qu’est-ce que je ferais si je gouvernais le monde ? C’est difficile, et je ne pense pas qu’on ait eu une réponse à ça. Mais on a essayé de s’impliquer dans cette direction et de poser ce genre de questions. Que ça ait été bien ou même utile, au moins, on l’a fait. »

Un double album, à l’époque vendu pour le prix d’un seul, mais surtout un véritable brûlot électrique qui mélangeait  quasiment tout ce que la musique moderne comptait de styles et de genres : rock, reggaeae, ska, soul, pop, new wave et même jazz.

Rien que la pochette est un classique : un cliché pris sur le vif par la photographe Pennie Smith en septembre de la même année, montrant Paul Simonon en train de fracasser sa basse sur la scène du Palladium de New York.

« Le moment rock ultime, la totale perte de contrôle », dira un journaliste de Q magazine.

La photo, jugée trop floue, fut d’abord refusée par la maison de disques mais Joe Strummer réussit à l’imposer. Le graphiste Ray Lowry  utilisa un lettrage inspiré par le premier album d’Elvis Presley, clin d’œil hommage au Maître…

Résultat : c’est aujourd’hui l’une des pochettes de disques les plus célèbres de l’histoire du rock.


London Calling Capitol theater New Jersey 1980

Une édition anniversaire de l’ album London Calling, est arrivée dans les bacs (cd + dvd).

B O N U S !!!!!

En 1982 sort l’autre album qui a marqué mon enfance [COMBAT ROCK]…. Oui il tournait en boucle à la maison et je me souviens parfaitement que l’on chantait avec ma soeur en yaourt sur « Should I Stay or Should I go » …!

http://www.theclash.com/

Clara

3 réflexions sur “La mélodie du Vendredi [Episode 17]

  1. Joe est parti le 22 décembre 2002, (et non pas en 1998) je m’en souviens très bien. Sa chanson « Redemption Song » tourne en boucle dans ma tête depuis… Pour moi London Calling est l’hymne de mon demi-siècle !

  2. bien vu le chaînon manquant avec le King, une sorte de mea culpa après avoir scandé ‘No Elvis, Beatles and Rolling Stones’ sur leur premier single intitulé ‘1977’ (dispo sur la compil ‘Super black market’).

    Mais quelle décalage avec la photo de Simonon, le cliché est énorme, le coté flou du happening ajoute à la violence du geste et à l’intensité du concert, absolument mythique. !!

    London calling fête ses 30 ans sans trop de rides, Mick Jones s’acoquine avec Babyshambles et Simonon monte le projet ‘the good, the bad & the queen’, non le Clash n’est pas mort …

    N’oublions pas à ton hommage, les 2 batteurs originaux qui ont très largement contribué à cet édifice punk-rock, Tory Crimes et Topper Headen (respect)

  3. Pingback: And after all this, won’t you give me a smile? « It's Not Only Rock'n'Roll Baby But I Like It !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s