La mélodie du Vendredi [Episode 2]


Bien sûr ce morceau date de 1991, donc je n’avais que 6 ans (eh non pas 11 … ) mais ça ne fait que très peu de temps que je connais l’histoire  de cette chanson, puis les circonstances actuelles et donc la mort de ce très grand Monsieur, qui nous manque beaucoup, donne à ce morceau, un parfum particulier…

images Tirée de l’album éponyme, qui comprend aussi un autre  morceau rêvé … (Madame rêve) Alain Bashung a gagné avec « Osez  Joséphine » 2 victoires de la musique (interpète masculin et  meilleur clip vidéo) en 1992.

Je ne vais pas vous retracer toute la vie de Bashung mais  simplement celle de l’enregistrement si particulier de cet album.

Après une grande tournée avec son précédent album en 1987,

1988 est à la fois une année de repos et de travail où  il se consacre davantage à sa famille et durant laquelle il enregistre chez lui, « Novice » qui sort en 1989, album qui ne connait pas le succès attendu.

Bashung veut s’offrir un rêve, il part aux Etats Unis avec quelques amis et un jeune auteur  qui adhère immédiatement à l’univers du chanteur, Jean Fauque.

Ils se rendent ensemble à Memphis, voir comme tous les touristes le fameux studio d’enregistrement d’Elvis Presley… et là Bashung n’en croit pas ses yeux !

Comme un gamin au milieu de jouets, il veut absolument enregistrer son prochain album dans ce studio mythique, dans ce fief du blues et de la country qu’il aime tant.

Là, il travaille avec le musicien américain Sonny Landreth et se lance dans des reprises surprenantes de Buddy Holly, Bob Dylan et les Moody Bluesil.

On remarque d’ailleurs très bien dans ce morceau les rythmes country avec le rythme du cheval …

Cet album touche un plus large public encore que d’habitude : « Osez Joséphine, « Volutes », et « Madame Rêve ». L’album se vend à plus de 350.000 exemplaires ……

Clara.

Publicités

Une réflexion sur “La mélodie du Vendredi [Episode 2]

  1. Super article!
    pour moi c’est plutôt « Madame rêve » bijou incisif et troublant
    et puis « Volutes » la chanson avec laquelle on s’envole, à écouter les fenêtres ouvertes…
    Quel dieu quand même ce Bashung!
    je ne peux pas me faire à l’idée qu’il n’y aura plus de nouvel album

    Gros bisous ta soeur

    « vos luttes partent en fumée,
    vos luttes font des nuées… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s